• "Non je n'est rien oublié" chanté par Charles aznavour. Cette chanson est terrible. Qui n'a vécu pas cette situation... Et oui c'est ma période Aznavour. Il faut profiter et apprécier les gens pendant qu'il sont encore là. Inutile d'attendre qu'il soit mort pour reconnaitre leur talent :-]

    Je n'aurais jamais cru qu'on se rencontrerait
    Le hasard est curieux, il provoque les choses
    Et le destin pressé un instant prend la pause
    Non je n'ai rien oublié

    Je souris malgré moi, rien qu'à te regarder
    Si les mois, les années marquent souvent les êtres
    Toi, tu n'as pas changé, la coiffure peut-être
    Non je n'ai rien oublié

    Marié, moi ? allons donc, je n'en ai nulle envie
    J'aime ma liberté, et puis, de toi à moi
    Je n'ai pas rencontré la femme de ma vie
    Mais allons prendre un verre, et parle-moi de toi

    Qu'as-tu fait de tes jours ? es-tu riche et comblée ?
    Tu vis seule à Paris? mais alors ce mariage ?
    Entre nous, tes parents ont dû crever de rage
    Non je n'ai rien oublié

    Qui m'aurait dit qu'un jour sans l'avoir provoqué
    Le destin tout à coup nous mettrait face à face
    Je croyais que tout meurt avec le temps qui passe
    Non je n'ai rien oublié

    Je ne sais trop que dire, ni par où commencer
    Les souvenirs foisonnent, envahissent ma tête
    Mon passé revient du fond de sa défaite
    Non je n'ai rien oublié, rien oublié

    A l'age où je portais mon cœur pour toute arme
    Ton père ayant pour toi bien d'autres ambitions
    A brisé notre amour et fait jaillir nos larmes
    Pour un mari choisi sur sa situation

    J'ai voulu te revoir mais tu étais cloîtrée
    Je t'ai écrit cent fois, mais toujours sans réponse
    Cela m'a pris longtemps avant que je renonce
    Non je n'ai rien oublié

    L'heure court et déjà le café va fermer
    Viens je te raccompagne à travers les rues mortes
    Comme au temps des baisers qu'on volait sous ta porte
    Non je n'ai rien oublié

    Chaque saison était notre saison d'aimer
    Et nous ne redoutions ni l'hiver ni l'automne
    C'est toujours le printemps quand nos vingt ans résonnent
    Non je n'ai rien oublié, rien oublié

    Cela m'a fait du bien de sentir ta présence
    Je me sens différent, comme un peu plus léger
    On a souvent besoin d'un bain d'adolescence
    C'est doux de revenir aux sources du passé

    Je voudrais, si tu veux, sans vouloir te forcer
    Te revoir à nouveau, enfin... si c'est possible
    Si tu en as envie, si tu es disponible
    Si tu n'as rien oublié
    Comme moi qui n'ai rien oublié


    1 commentaire
  • J'aime cette chanson de Aznavour, essentiellement pour cette phrase : Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil... Non pas que ça me concerne specialement mais j'aime bien l'idée de vivre d'amour et d'eau fraiche ..... et de soleil.

    Anecdote : la pub qui s'affiche en haut de la page s'appelle après avoir publié ce texte "Faites de cash de chez vous". Marrant.... :-)

    Vers les docks où le poids et l'ennui
    Me courbent le dos
    Ils arrivent le ventre alourdi
    De fruits les bateaux

    Ils viennent du bout du monde
    Apportant avec eux
    Des idées vagabondes
    Aux reflets de ciels bleus
    De mirages

    Traînant un parfum poivré
    De pays inconnus
    Et d'éternels étés
    Où l'on vit presque nus
    Sur les plages

    Moi qui n'ai connu toute ma vie
    Que le ciel du nord
    J'aimerais débarbouiller ce gris
    En virant de bord

    Emmenez-moi au bout de la terre
    Emmenez-moi au pays des merveilles
    Il me semble que la misère
    Serait moins pénible au soleil

    Dans les bars à la tombée du jour
    Avec les marins
    Quand on parle de filles et d'amour
    Un verre à la main

    Je perds la notion des choses
    Et soudain ma pensée
    M'enlève et me dépose
    Un merveilleux été
    Sur la grève

    Où je vois tendant les bras
    L'amour qui comme un fou
    Court au devant de moi
    Et je me pends au cou
    De mon rêve

    Quand les bars ferment, que les marins
    Rejoignent leur bord
    Moi je rêve encore jusqu'au matin
    Debout sur le port

    Emmenez-moi au bout de la terre
    Emmenez-moi au pays des merveilles
    Il me semble que la misère
    Serait moins pénible au soleil

    Un beau jour sur un rafiot craquant
    De la coque au pont
    Pour partir je travaillerais dans
    La soute à charbon

    Prenant la route qui mène
    A mes rêves d'enfant
    Sur des îles lointaines
    Où rien n'est important
    Que de vivre

    Où les filles alanguies
    Vous ravissent le cœur
    En tressant m'a t'on dit
    De ces colliers de fleurs
    Qui enivrent

    Je fuirais laissant là mon passé
    Sans aucun remords
    Sans bagage et le cœur libéré
    En chantant très fort

    Emmenez-moi au bout de la terre
    Emmenez-moi au pays des merveilles
    Il me semble que la misère
    Serait moins pénible au soleil...


    4 commentaires
  • "Je voulais te dire que je t'attends" une chanson écrite et chanté par Michel Jonasz.
    Par pitié, si vous avez découvert et entendu cette chanson "massacré et javelisé" par un jeune chanteur de télé réalité.... retournez l'écouter chanté par Michel Jonasz. La force de l'authentique, du vécu et de la nostalgie, un vent de mélancolie plein de force.

    Je mettrai mon cœur dans du papier d'argent,
    Mon numéro d'appel aux abonnés absents.
    Mes chansons d'amour resteront là dans mon piano.
    J'aurai jeté la clé du piano dans l'eau.
    J'irai voir les rois de la brocante.
    "Vendez mon cœur trois francs cinquante."
    Tu savais si bien l'écouter
    Que ma vie s'est arrêtée
    Quand tu m'a quitté.

    Je voulais te dire que je t'attends
    Et tant pis si je perds mon temps.
    Je t'attends, je t'attends tout le temps
    Sans me décourager pourtant.
    Comme quelqu'un qui n'a plus personne
    S'endort près de son téléphone,
    Et sourit quand on le réveille
    Mais ce n'était que le soleil.

    L'autre jour, j'ai vu quelqu'un qui te ressemble
    Et la rue était comme une photo qui tremble.
    Si c'est toi qui passe le jour où je me promène,
    Si c'est vraiment toi, je vois déjà la scène.
    Moi je te regarde
    Et tu me regardes.

    Je voulais te dire que je t'attends
    Et tant pis si je perds mon temps.
    Je t'attends, je t'attends tout le temps,
    Ce soir, demain, n'importe quand.
    Comme quelqu'un qui n'a plus personne
    S'endort près de son téléphone
    Et qui te cherche à son réveil,
    Tout seul au soleil, j'attends.
    Je voulais te dire que je t'attends.
    Si tu savais comme je t'attends !
    Je t'attends, je t'attends tout l'temps.
    Quand seras-tu là ? Je t'attends.
    Si tu savais comme je t'attends !
    Je t'attends, je t'attends tout l'temps.
    Je voulais te dire que je t'attends.


    8 commentaires
  • Paroles de Be Yourself de Avril, remixé par Laurent Garnier. Lisez bien les paroles...

    Jenny : chaussures Nike, série limitée Vuitton,
    se sent exister quand elle se brule volontairement avec une cigarette,
    T-shirt imprimé : Be Yourself ( Comme tout le monde )
    Téléphone mobile : 85 grammes.
    Mode : main libres.

    Kelly : pantalon de laine Gucci, zippé de bas en haut : anorexique depuis 2 ans.
    Veste en coyotte, et patchwork de peau john Galiano.
    En alternance avec des crises de boulimie,
    Des bottines en cuir vieilli Christian Dior.

    Be Yourself ( Comme tout le monde )

    Marie, robe à bretelle en mouseline de soir noir Prada,
    Ses obsessions tournent autour de l'ordre, de la peur, de la contamination, et de la répétition de certains mots (la répétition de certains mots).
    Sandales hautes, à bracelets de cheville Christian Lacroix

    Be yourself

    Betty, bien dans sa tête, bien dans son corps,
    Pantalon de jogging customisé Adidas,
    Elle veut imposer le préservatif dans le milieu du X,
    Mulles en bois et plastique Viviane Westwood,

    Be yourself, be yourself, be yourself.
    Comme tout le monde : bien dans son corps
    Be yourself, be yourself, be yourself.


    8 commentaires
  • Les paroles d'une chanson que j'aime beaucoup : "mon ami la rose". Interprété initialement par Françoise Ardy, la chanson a été reprise, il y a quelques années, avec une grande magie par Natacha Atlas.

    On est bien peu de chose et mon ami la rose me l'a dit ce matin

    A l'aurore, je suis née baptisée de rosée,

    je mes suis épanouie heureuse et amoureuse au rayon du soleil

    Je me suis fermée la nuit, je me suis réveillée viellie

    Pourtant j'étais très belle, oui j'étais la plus belle des fleurs de ton jardin

    On est bien peu de chose et mon ami la rose me la dit ce matin

    Vois le dieu qui m'a faite m'a fait courber la tête

    Et je sens que je tombe, et je sens que je tombe

    Mon coeur est presque nu, j'ai le pied dans la tombe, déjà je ne suis plus

    Tu m'admirais que hier, je ne serais poussière pour toujours demain

    On est bien peu de chose et mon ami la rose est morte ce matin

    La lune cette nuit a veillé mon amie

    Moi en rêve j'ai vu éblouissant les nuits son âme qui dansait

    Bien au delà du vu et qui me souriait

    Croit celui qui peut croire, moi j'ai besoin d'espoir sinon je ne suis rien

    On est bien peu de chose et mon ami la rose me la dit ce matin

    Vois le dieu qui m'a faite m'a fait courber la tête

    Et je sens que je tombe, et je sens que je tombe

    Mon c½ur est presque nu, j'ai le pied dans la tombe, déjà je ne suis plus

    Tu m'admirais que hier, je ne serais poussière pour toujours demain


    50 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique